Festival international du livre culinaire et journée de la femme pour démonstration de cuisine jeudi 8 mars 2012 à 11 heures au Centquatre 5,rue curial à Paris (19è)

 

Je suis ravie et honorée d’être conviée au festival international du livre culinaire de Paris –Paris Cookbook Fair- pour une démonstration de cuisine. Je profiterai de cette date,  8 mars journée de la femme,  pour honorer la mémoire de toutes les femmes cuisinières qui n’ont pas de « toque », qui cuisinent deux ou trois fois par jour pour nourrir et faire plaisir à leur famille –et cela depuis…toujours-, pour les remercier de nous avoir laissé des souvenirs impérissables et si tendres de plats, de desserts, d’ambiance, pour les remercier  de cuisiner dans l’ombre sans tambour ni trompette,  pour les remercier de ravir les papilles les plus délicates de leurs omelettes, de leurs tartes ou …, pour les remercier de chercher à nous faire plaisir encore et encore.

La devise de ces femmes : 

« Faire avec ce que l’on a »

Et …parfois, elles n’avaient et n’ont pas grand-chose !

Pour toutes ces raisons et d’autres encore, je veux les saluer et présenter une cuisine de femme, de femme de tous les jours, une cuisine inventive et créative.

Pour cette démonstration, je serai accompagnée de précieuses aides de cuisine, des aides qui transforment un simple plat de tous les jours en plat de fête : les moutardes des Terres Rouges ! Des moutardes qui permettent de cuisiner avec moins de sel, moins de matières grasses et qui épaississent divinement les sauces.

Ne pouvant toutes les emporter,  j’en ai choisi trois : la moustarde violette -au moût de raisin- qui est véritablement un emblème patrimonial de la Corrèze, la moutarde à l’Absinthe pour son atypisme et la moutarde aux cèpes.

Ceux qui me connaissent savent que pour moi la cuisine c’est bien autre chose que de manger et de faire à manger. La cuisine c’est un patrimoine. De le connaître rend la cuisine plus originale et plus sincère. Cela évite aussi de faire avaler des merles à la place de grives (cela dit le pâté de merles fait par mes amis corses est excellent !).

Lors de cette démonstration, je vais raconter et cuisiner la mâche, les tartines, la pomme.  Grâce aux moutardes des Terres Rouges, je transformerai ces simples ingrédients en plats classieux. 

Verrine de mâche en gelée – une mâche pleine de ressources énergétiques mise en valeur par la moutarde aux cèpes.

Tartines apéritives aux légumes printaniers – pour un apéritif qui mérite bien son nom c'est-à-dire qui « ouvre l’appétit », du bon pain, un beurre à la moustarde violette, des légumes printaniers.

Fondue de pommes –à « tomber » lorsqu’accompagnée par une légère touche de moutarde à l’absinthe.

Ces recettes seront élaborées devant vous jeudi 8 mars à 11heures au Festival international du livre culinaire à Paris  (Centquatre – 5, rue curial – 75019 Paris)

A bientôt de vous y voir…

Pour ceux qui n’y seront pas, les recettes et les photos prochainement sur ce blog…

Délicieusement Vôtre, régine